Food,  Lifestyle

Whole 30: Le bilan à la fin des 30 jours

Hello toi et joyeux mois de Juin !

Alors ça y est, c’est gagné, j’ai réussis à survivre pendant tout un mois sans sucre, sans alcool, sans produits laitiers et sans aucunes céréales. Oui, je suis officiellement une survivante du Whole 30 !

Pour te rafraîchir un peu la mémoire, au début du mois de Mai je m’étais lancé un petit défi, celui de changer toute mon alimentation pendant 30 jours avec le Whole 30, ce rééquilibrage alimentaire dont je t’ai parlé ici.

Le but était à la fois simple et compliqué, éliminer la plupart des aliments qui pourraient causer eventuellement des inflamations, des intolérances ou même des allergies et ne me concentrer à manger que des fruits et fruits secs, des noix, des légumes, de la viande, du poisson et des œufs ! Un vrai challenge qui impressionne beaucoup donc !

Du coup,

Comment j’ai survécu a ces 30 jours sans sucre, céréales, produits laitiers ni alcool ?

Alors non, c’est pas pour me vanter mais je pensais vraiment que ce serait bien pire que ça ! Les premiers jours voir la première semaine entière sont vraiment déstabilisants, la fatigue, les migraines, l’impression d’avoir la gueule de bois pendant quelques jours, le manque d’énergie… C’est dur mais en fait c’est normal, c’est tout simplement la réponse du corps face à un changement assez brutal de ses habitudes alimentaires. On à tous tendance à puiser nôtre énergie dans le sucre et les sucres lents que l’on donne régulièrement à nôtre corps, et privé de ce sucre soudainement il doit s’habituer à chercher de l’énergie ailleurs. Ne t’inquiète pas l’énergie revient et aux alentours de la deuxième ou de la troisième semaine, ton corps aura pris l’habitude de puiser toute cette énergie dans le gras et non plus dans le sucre et tu verra que tu aura bien plus d’énergie et ce tout au long de la journée. La sensation est surprenante et vraiment très motivante. Avant ce regain d’énergie par contre, il faut t’attendre à quelques phases un peu moins fun mais ça en vaut vraiment la peine.

Pour ce qui est des repas j’avais vraiment beaucoup d’appréhension, j’avais peur de me retrouver écœurée par les œufs ou autre chose et étant donnée que j’étais seule à faire ce rééquilibrage et que je vis en famille j’avais peur d’avoir beaucoup de tentations à résister et j’ai été surprise de réaliser que même si le Whole 30 supprime beaucoup d’aliments il en reste des quantités énormes qui sont eux autorisés et vraiment bons en fait ! Je ne me suis pas sentie obligée de manger exclusivement des épinards et du brocoli et des omelettes, non, j’ai passé de très bons repas en famille sans même changer quoi que ce soit du menu qui était prévu à la base et je ne suis toujours pas écœurée ni par les bananes ni par les œufs au plats de mon petit brunch quasi quotidien !

Les victoires hors de la balance

On en a déjà parlé dans mon article d’introduction, le Whole 30, bien qu’il implique un changement drastique dans l’alimentation et qu’il peut engendrer une certaine perte de poids, n’est pas un régime à proprement parler. J’insiste encore une fois ici, si ton but est simplement de perdre un maximum de poids en un minimum de temps c’est pas ici que tu trouvera la meilleure solution à ton problème. Mais alors tu dois peut être te demander qu’est ce qu’on y gagne à se priver de toutes les bonnes choses de la vie pendant 30 jours si le but n’est pas d’avoir une silhouette de top model ? Je ne ferais pas la liste entière de tous les bénéfices qu’une alimentation simplifiée et saine peuvent t’apporter mais personellement j’ai vu beaucoup de changements à ces niveaux là :

  • De l’énergie tout au long de la journée, genre, beaucoup d’énergie
  • Une peau bien plus belle
  • Une digestion bien meilleure (oui, c’est important d’en parler)
  • Une meilleure qualité de sommeil
  • Une plus grande capacité à gérer les envies soudaines, sucrées ou salées
  • Des cheveux en meilleure santé
  • La disparition de mon eczéma
  • Un moral boosté à bloc et une motivation de ouf
  • Un corps plus tonique
  • Beaucoup moins de grignotage

Je dois surement en zapper certains mais les plus importants sont là. Et pour ce qui est du poids, si tu veux tout savoir même moi j’en sais rien en fait, je n’ai pas de balance chez moi et je ne me pèse que chez le docteur une fois de temps en temps donc j’en ai aucune idée. Mais encore une fois mon but n’était pas de perdre du poids donc tout va bien !

Est-ce que ça en valait la peine ?

Mais carrément de chez carrément que oui, bien sûr !! Ça à tellement changé mon point de vue sur plein de petites habitudes que j’avais et que je n’ai plus que j’ai presque un peu peur de passer à la phase de réintroduction maintenant et de perdre toute cette énergie et cette motivation qui vient tout droit de ce changement d’alimentation. Alors oui, bien sûr je vais remanger des pâtes et de la pizza et des desserts mais je pense que je vais aussi réfléchir un peu plus au effets des tous ces aliments sur mon corps et mon esprit avant de me goinfrer de chips et de coca pendant une semaine entière, enfin j’espère quoi ! J’ai pris des bonnes habitudes et j’ai appris à cuisiner plus sain et tout aussi délicieux et j’ai vraiment pas envie de lâcher tout ça tout de suite ! C’est certain, oui, c’est pas un programme facile et ça demande beaucoup de réflexion et de temps pour tout mettre en place correctement si tu ne veux pas tout laisser tomber après ton premier rêve de glace et de cookies ( oui, régulièrement j’ai rêvé que j’avais mangé tout ça et j’étais à deux doigts de m’en vouloir pour de vrai au réveil, je t’assure !) mais si c’était à refaire je le referais très volontiers. Je pense même que ça pourrait devenir une sorte de rituel annuel, histoire de remettre les compteurs à zéro régulièrement !

Et la suite, comment ça se passe ?

Et ben la suite elle vient tout juste de commencer pour moi donc c’est encore un peu flou et comme je viens de te le dire j’ai un peu peur de me lancer dans la phase de réintroduction du coup j’y vais doucement, j’essaie de garder les mêmes habitudes, je n’ai toujours pas mangé de sucre et il ne me manque pas mais à chaque fois qu’une option non-Whole 30 se présente à moi j’essaie de réfléchir un peu et de savoir si j’en ai vraiment envie ou si je pourrais éventuellement m’en passer pour un petit plus longtemps. Il y a bien sûr une méthode de réintroduction officielle dans le livre, il y en a même deux, une rapide et une lente, mais je ne sais toujours pas si j’ai vraiment envie de la suivre à la lettre. Du coup pour ma part c’est un peu flou et j’ai envie de prendre mon temps, on verra bien, je reviendrai surement t’en parler un peu plus tard !

Voilà, tu sais tout sur mon bilan de ce mois et de ce défi alimentaire ! Je viendrais bientôt de faire une petite liste de conseils pour réussir ton Whole 30 si tu décide de te lancer toi aussi et en attendant si tu as très envie de commencer là tout de suite et que tu as toujours quelques questions n’hésite pas à venir m’en parler, je suis toute à toi !

J’espère que ce post te trouvera en pleine santé et de bonne humeur, et en attendant de te renvoyer quelques mots je t’envoie encore une fois des tas de paillettes et de bonnes vibes !

Bisous !

Aurlane, pâtissière, prof de yoga, voyageuse et rêveuse de compétition, j'aime danser, chanter toute seule dans ma voiture, boire du thé, cuisiner, marcher pieds nus, lire des livres au soleil et faire plaisir aux gens qui m'entourent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *