Voyage

10 trucs à savoir sur la Louisiane

Salut toi ! Et bon Jeudi !

Alors oui, on reste encore un petit plus longtemps en Louisiane parce que deux ans de vie ça se raconte pas en 3 petits articles et que j’ai beaucoup parlé de ma propre personne et de mes propres expériences (narcisse que je suis) dans cet état fantastique mais bon, tu le sais autant bien que moi la vraie star de cette histoire c’est la Louisiane.

Allez cette fois ci c’est parti mon kiki, faute de pouvoir passer les frontières pour de vrai je t’emmène en pays cajun le temps d’un article !

1.Où se trouve la Louisiane ?

J’ai un peu l’impression de te prendre pour un enfant de 4 ans où un candidat des marseillais à Cancun là, je suis désolée, mais comme ça, on est sûrs de ne rien laisser au hasard et un petit rappel de géographie de toute façon, ça ne peut faire de mal à personne non ?

La Louisiane est donc l’un des 50 états des Etats-Unis. Située dans le sud, entre le Texas et le Mississippi elle est considérée comme l’un des états du « sud profond », une manière un peu plus élégante pour dire que les états comme le New Jersey et la Californie, considèrent la Louisiane comme le pays des péquenauds.

La Louisiane était bien évidement française, à l’époque, jusqu’à ce que Napoléon décide de faire du tri et de la vendre dans un vide grenier pour pouvoir aller faire la guerre en Espagne. Depuis, la langue Française est restée très ancrée dans la culture, de la musique locale aux noms de rues et de villes, en passant par les écoles en immersions Française et les noms de chiens aussi. Bref, un Français en Louisiane est presque toujours considéré un peu comme le roi du couscous et est aussi très souvent entraîné dans des conversations difficiles entre français métropolitain et français créole moyen-ageux, et c’est ça qui est bon !

2.Qu’est-ce qui rend la Louisiane si spéciale ?

Tellement de choses !! Tellement qu’encore une fois je pourrais en venir à écrire un roman là dessus un jour. Pour résumer et ne garder que la crème de la crème ce qui rend la Louisiane si différente du reste des Etats-Unis c’est la culture, les gens, la bouffe et la musique. En vrai c’est surtout les gens et leur culture.

La Louisiane, c’est la quintessence du melting-pot. Les origines viennent de partout en Europe bien plus que juste d’en France, elles viennent aussi des îles et du Canada. Bref, au fil du temps tout ce petit monde à atterrit en Louisiane et y à apporté ce qu’il y avait de meilleur dans sa propre culture et maintenant la Louisiane se retrouve avec un gumbo de festivals en touts genre, de bon petits plats inimitables, de musique festive, d’art, de magie vaudoo, de jam session sur les terrasses des maisons et de beaucoup, beaucoup de générosité !

C’est simple, la Louisiane c’est comme une mamie dévouée qui t’accueille, toi et tes potes et les potes de tes potes et toute leurs familles aussi, a bras ouverts, qui te cuisine ce qu’elle à de meilleur, qui te prends par le bras et t’emmène danser au rythme du triangle, de la washboard et de l’accordéon, et qui t’apprend toutes les bonnes choses de la vie sans rien demander en retour d’autre qu’un petit sourire et du bon temps. La Louisiane à su garder ses traditions, à se les transmettre de générations en génération et à en rester extrêmement fière et c’est ça qui la rend unique !

3.La Nouvelle-Orléans

Forcement quand on parle de Louisiane il est impossible de passer à côté de La Nouvelle-Orléans. Le berceaux du jazz, romantique et festive au possible, l’un des QG les plus célèbre pour fêter Mardi Gras, pleine de mystère, de magie vaudoo, de maisons et de rues historiques et majestueuses, La Nouvelle-Orléans n’aurait jamais assez de plusieurs siècles pour raconter toutes ses histoires en détails.

Alors oui, si on te parle de La Nouvelle-Orleans tu pourra peut-être entendre dire que c’est l’une des villes les plus dangereuses d’Amérique et oui, c’est vrai, moi aussi je me suis fait volé une voiture là-bas. Mais avec un peu de prudence et en évitant de prendre des risques inutiles comme passer seul(e), dans la nuit noire, sous des ponts au lieu de payer 1$25 pour prendre le tramway et en n’allant pas dans les quartiers peu recommandés les risques sont assez minimes face à la magie de la ville en elle même.

Je n’aurais pas assez de quelques lignes dans cet article pour décrire tout ce que j’aime dans cette ville mais c’est sûr et certain c’est pour moi l’une des ville les plus belles qu’il m’ai été donné de visiter. Le quartier français, mis à part son côté ultra attrape touriste présent dans toutes les grande villes du monde, à un charme fou. Partout un groupe ou un trompettiste solo pour jouer de la musique et te donner l’impression d’être dans un film, l’architecture si historique et si particulière qui t’emmène au cœur même du temps de la création de la ville, la débauche au relents de bière chaude sur Bourbon street en pleine journée et mardi gras toute l’année au même endroit une fois le soleil couché, la classe en toute décontraction sur Frenchmen street, avec ses oeuvres d’arts, ses bars et ses restaus sans chichis et ses marchés de créateurs locaux. Et puis il y a aussi les bords du Mississipi, plus calmes, et parfait pour prendre l’air en sortant du French Market constamment bondé de monde et de souvenirs made in china, sans oublier d’y acheter quelques pralines avant. Et bien sûr, pour changer d’ambiance il y a toujours le Garden district, qui porte bien son nom, fleuri à l’extrême et verdoyant, ombragé par les allées de chênes centenaires qui ont résisté à tout même à l’ouragan Katrina. Des maisons de rêve avec des balancelles sur leurs porches, le Garden district voit aussi passer le tramway historique ayant inspiré la pièce et puis le film « un tramway nommé désir » dans lequel il est impératif de monter si tu veux réussir ton tour de la ville.

Bon, ça se voit que je suis amoureuse de ville ou pas ?

4.Bâton Rouge

Comme dans beaucoup d’états en Amérique, la ville la plus connue de la Louisiane n’en est pas la vraie capitale. Ici, c’est donc Bâton rouge qui joue ce rôle. Et pour être très honnête avec toi, j’ai pas vraiment passé énormément de temps dans cette ville et même si j’y ai toujours passé de bons moments j’en suis pas vraiment amoureuse non plus. C’est une ville très belle, très propre et je dirais même très sage. La visite du capitole et la vue depuis le haut de sa tour en vaut la peine mais par contre pas en jupe comme moi, parce que forcément y’a quand même un peu de vent quand tu prend de la hauteur, je te laisse m’imaginer en train d’essayer de prendre des photos de la vue et de faire en sorte de pas montrer ma culotte petit bateau à tout le monde. Pas très loin du capitole il y aussi le musé de l’état de la Louisiane qui est super moderne, interactif et intéressant, j’y suis allée deux fois et j’ai vraiment beaucoup aimé.

Le campus de la Louisiana State University se trouve aussi évidemment à Bâton Rouge et vraiment ça vaut le détour surtout si tu as la chance de le voir plusieurs fois, en jour de match et en jour de pas match. Et vu qu’on est quand même toujours en Amérique ils ont même leur propre tigre, oui un vrai tigre vivant, Mike, la mascotte de l’équipe de football américain.

En dehors d’avoir la plus grande université de l’état, à Bâton Rouge il y a aussi le plus grand centre commercial de l’état ! Rien de super culturel mais le shopping c’est cool aussi des fois. Et pour ceux qui préfèrent la version en plein air il y à aussi Perkins Rowe, qui pour un européen habitué aux veilles pierres ressemble beaucoup à Main street à Disneyland, c’est rigolo, mais c’est vraiment sympa pour le shopping ceci dit !

Et c’est à peut près tout ce que j’ai à te raconter sur Bâton Rouge pour le moment, promis j’irais faire un peu plus de recherches là bas la prochaine fois.

5.Lafayette

Si tu ne l’avais pas compris, même si je suis tombée follement amoureuse de La Nouvelle-Orléans, Lafayette c’était la maison. C’est là où j’ai passé la plupart de mes soirées et de mes weekends, c’est là où j’ai fais le plus de festivals et de Mardi Gras et du coup ça va être compliqué de résumé cette petite ville en un petit paragraphe mais je vais faire de mon mieux.

Pour commencer, de prime abord, c’est pas forcément une ville super belle ou super connue mais une fois sur place il à énormément de trucs à découvrir.

Niveau culture il y à d’abord les villes reconstituées comme Le village Acadien et Vermillionville qui sont géniaux pour se promener tout en découvrant plus sur les cajuns qui ont fait de la Louisiane ce qu’elle est aujourd’hui. Le campus de UL, l’université de Lafayette est aussi super pour un balade au vert en plein milieu du centre ville et eux, au lieu d’avoir un vrai tigre, ils ont un étang avec des vrais alligators et des tortues carnivores qui s’échappent et se promènent sur le campus quand il a trop plut ! Et si tu as la chance d’être à Lafayette un second samedi du mois, le centre ville accueille une « Art Walk », où toutes les galeries d’art ouvrent leurs portes et partages des en-cas et des boissons, en musique, histoire de mettre en avant les artistes locaux.

Lafayette est une ville de musique et de danse personne ne pourra me contredire là dessus, et c’est sûrement pour ça que j’était tellement à l’aise là bas. Outre les divers festivals pendant la bonne saison, le centre ville organise régulièrement des concerts gratuits, en extérieur, avec les groupes des alentours, tous les vendredis soir ou tous les jeudi midi ou un truc comme ça, régulièrement quoi ! Le Blue Moon Saloon est toujours l’hôte du cajun jam gratuit des mercredis soirs et le weekend il partage la vedette avec Artmosphère de l’autre côté de la rue ou le Feed n Seed un peu plus loin. Tout ça pour dire que si tu cherche à danser ce sera pas vraiment compliqué là-bas !

Niveau restaus je suis pas vraiment à jour, mais je sais que le centre ville à toujours de super adresses. Et je pense que je vais en rester là sur Lafayette, je t’en reparlerais plus tard !

6.Mardi Gras

Impossible de parler de la Louisiane sans te parler de Mardi Gras ! C’est genre, LA fête nationale là-bas, la période que tout le monde attend et célèbre no matter what ! C’est aussi un peu ce qui rend la Louisiane célèbre aux yeux du monde il faut pas se mentir, et ce qui emmène des touristes par milliers entre Février et Mars.

Alors aux yeux de la plupart des gens il n’y à qu’une seule façon de fêter Mardi Gras à La Nouvelle-Orléans et c’est celle où les chars défilent dans la rue de la ville en jetant des tonnes et des tonnes des colliers de perles aux passants. Celle où les gens dansent dans les rues et où les plus tordus se retrouvent sur Bourbon Street, topless pour certain(e)s pour une nuit de dépravations, bref tu voit le truc, des chars, des colliers multicolores dans les arbres et partout dans les rues, de l’alcool et la grosse fête quoi !

Ce dont on parle rarement, à tort, c’est le Mardi Gras cajun. Celui de la campagne où tout est très très différent mais tout aussi fun si tu te prend pas pour la reine d’Angletterre. Celui là, il se prépare un peu à l’avance car contrairement au « New orleans style » il va falloir que tu participe. Tout d’abord, tout le monde se doit d’avoir au moins un semblant de costume traditionnel. Pour ça pas la peine d’être couturière, ce qu’il faut c’est un costume avec des franges, et des bouts de tissus, souvent des chutes, le plus simple et le moins cher, le mieux c’est. Il faut aussi un chapeau pointu, le plus haut le plus fun bien sûr et non, je tiens à te rassurer, il n’y a rien qui lie le KKK à cette tradition de mardi gras, l’histoire du chapeau pointu dérange quelques personnes et j’ai beaucoup posé de questions là dessus et jusqu’ici il n’y à rien de raciste dans ce type de chapeaux pointus là. Et le plus important c’est le masque ! Pas de masques ? Tu risque de te faire fouetter, mais genre pour de vrai, cherche pas, c’est la tradition. Traditionnellement les masques sont aussi bricolés maison dans une sorte de moustiquaire avec un semblant de visage peint ou collé dessus, et plus ton masque est moche et plus ce sera cool ! Si tu ne vois toujours pas de quoi je parle pense au carnaval de Venise, tu vois ? Les grandes robes, les détails dorés et argentés, les masques élégants, les danses raffinées, c’est bon ? Ben maintenant tu fais l’opposé de tout ça et tu est ready pour un Mardi Gras cajun !

Du coup, peut-être que tu te demande ce qu’on fait pendant ce Mardi Gras non ? En gros, tu te lève tôt, tu commence par boire, tu te fait baptiser au whiskey, et puis tu marche dans la campagne toute la journée, tu t’arrête dans quasiment toutes les maisons et tu demande aux habitants des ingrédients pour ton gumbo en chantant une chanson et en te mettant à genoux dans leurs jardins, et puis régulièrement tout le monde chasse un poulet, on l’attrape et peuchère il finira dans le gumbo lui aussi. A midi tu fais une pause pour continuer à boire, tu mange du boudin, tu essaye de monter tout en haut d’un poteau graissé pour délivrer encore un autre poulet et puis tu fini ta tournée des maisons. En fin de journée tu mange enfin ton gumbo, en musique et en danse aussi et puis tu rentre chez toi et tu prend une bonne douche avant d’aller savourer ta gueule de bois.

Alors oui comme ça tu va me dire mais c’est quoi ce truc, pourquoi les gens font ça, non mais moi jamais de la vie je vais aller courir après un poulet quoi ! Et je vais te répondre que tu aurais tort de refuser une journée comme ça, car c’est bien l’un des trucs les plus géniaux et originaux que j’ai pu faire jusqu’à maintenant ! Après, oui, c’est sûr, faut pas avoir peur de se salir et de se rouler par terre…

7.Les festivals

Et oui, on peut pas fêter Mardi Gras toute l’année mais les louisiannais l’on bien compris, quand le temps est bon, quand le ciel est bleu, quand on à deux amis qui sont aussi des amoureux, on trouve toujours quelque chose à célébrer. C’est pour ça que les weekends de printemps et d’automne sont marqués par toutes sortes de festivals. Le plus célèbre étant le Jazz Fest de la Nouvelle-Orléans cela n’empêche pas la ville de Lafayette de jouer la concurrence avec sont Festival International de la Louisianne, entièrement gratuit et son Festival des Acadiens et son Blackpot. Mais n’oublions pas non plus le festival de la fraise, celui du riz, celui de la grenouille, celui du boudin et j’en passe et des meilleures.

Tout peut devenir l’occasion de sortir ses instruments de musique, de faire danser les plus vieux comme les plus jeunes ensembles, de manger toutes sortes de spécialités locales et de passer la journée en famille ou entre amis dans les parcs et les espaces verts, qu’il pleuve ou qu’il fasse beau !

8.La nourriture

Bon, si j’en ai pas déjà assez parlé jusqu’ici je t’en remet une petite couche pour te dire que la Louisiane à de quoi tenir de son ancêtre, la France, au niveau des Etats-Unis ! Fait pas comme si t’avais jamais vu la pub pour le burger cajun chez Mcdo ou comme si t’avais jamais entendu parlé du Tabasco. Alors, non, en Louisiane on fait pas du foie gras poêlé et de la blanquette de veaux, non, mais la cuisine cajun est reconnue mondialement et pas pour rien !

C’est à la base une cuisine simple, un peu comme une cuisine du pauvre, qui mixe un peu toutes les origines, qui utilise les restes et les produits locaux bien évidemment mais surtout c’est une cuisine généreuse qui réchauffe les cœurs en hiver et qui appelle au partage tout au long de l’année. J’ai déjà beaucoup parlé du Gumbo, et du Jambalaya qui ne sauraient être présentés en petites portions, mais mon préféré à moi c’est le crawfish boil, simple et efficace, des écrevisses ébouillantées dans un bouillon d’épices avec du maïs et de patates, le tout jeté sur la table et à manger avec les mains. On oublie pas non plus le boudin, qui contrairement à chez nous n’est pas fait de sang, c’est plutôt comme une grosse saucisse de viande et de riz, et tout ses dérivés. N’oublions pas non plus l’alligator, qui ressemble beaucoup au poulet ou aux cuisses de grenouilles et je dois oublier mais y’en à tellement que c’est un peu chaud. Côté sucré, la traditionnelle tarte à la noix de pécan et les pralines à la noix de pécan, les pancakes à la patate douce et n’importe quoi arrosé de Steams sirop please !

Bref, j’ai faim maintenant !

9.Le meilleur moment pour visiter la Louisiane

Maintenant que j’ai réussi à te donner envie d’aller faire un petit tour dans ma maison loin de la maison ( j’espère !), quand est-ce que tu dois y aller pour éviter de fondre comme neige au soleil ou de te noyer dans un ouragan ?

Il y a deux saisons parfaites pour visiter la Louisiane sans avoir ni trop chaud, ni trop froid, ni trop de tornades et c’est le printemps et l’automne. Et oui, c’est pour ça qu’il y à autant de festivals à ce moment là tu l’aura compris. Après bien évidemment Mardi Gras, c’est ni au printemps, ni à l’automne et du coup, même si c’est à ne pas rater tu risque de te prendre le froid et l’humidité en pleine tronche mais bon, on peut pas tout avoir non plus ! L’hiver n’est jamais trop froid car on reste dans le sud mais je dirais qu’il faut se méfier, selon les endroits, le vent plus le froid plus l’humidité c’est pas cool quand t’avais pas prévu ta doudoune des grands froids. Et pour ce qui est de l’été, il fait vraiment très très chaud dehors et très très froid dedans à cause de leur clim de tordus donc si tu veux rentrer avec la grippe fait toi plaisir !

10.Pourquoi il faut que tu visite la Louisiane au moins une fois dans ta vie ?

J’ai vraiment besoin d’écrire une réponse à cette questions là ? Genre si t’a pas encore compris relis tout ça encore une fois et viens me donner une raison de ne pas aller voir cet endroit si merveilleux !

Allez, sur ce, je te laisse rêver, comme moi, du jour où tu pourra enfin prendre cet avion pour la Louisiane ou pour n’importe quel autre endroit d’ailleurs et je t’envoie plein de noix de pécan et d’écrevisses à paillettes, et n’oublie pas en attendant de laisser le bon temps rouler !

Bisous !

Aurlane, pâtissière, prof de yoga, voyageuse et rêveuse de compétition, j'aime danser, chanter toute seule dans ma voiture, boire du thé, cuisiner, marcher pieds nus, lire des livres au soleil et faire plaisir aux gens qui m'entourent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *